On continue notre tournée des thérapies alternatives, après l’hypnose, et l’art thérapie, les précisions sur ce qu’est la sophrologie

La sophrologie est une méthode psycho-corporelle basée sur des techniques simples et s’intégrant facilement dans la vie quotidienne. La pratique permet, entre autre, d’apprendre à s’écouter, à se center sur soi mais aussi de faire évoluer son regard (sur soi-même et sur les situations). La sophrologie s’appuie sur des techniques de relaxation, de respiration et d’action positive afin de favoriser et développer les potentialités de chacun. Il s’agit d’une méthode non directive, où la personne reste libre de pratiquer ou non et d’adapter la pratique à ses ressentis.

La sophrologie est de plus en plus utilisée et proposée dans le secteur de la santé, notamment dans certains centres hospitaliers, en faveur des patients douloureux chroniques ou encore en soins de suite et de réadaptation. La sophrologie peut être proposée aux enfants comme aux adultes de tous âges. De plus en plus d’EHPAD notamment font appels à la sophrologie pour les résidents. Une pratique corporelle douce qui permet de renouer avec ses sensations, ses ressentis, autrement dit avec son corps. L’utilisation de techniques respiratoires permet également de réguler son état, en mobilisant le souffle (se dynamiser, ou au contraire se calmer par exemple).

Pour quels maux ?

Les personnes venant consulter un sophrologue ont des demandes diverses : gestion du stress, des émotions, troubles du sommeil, troubles anxieux, estime et confiance en soi, préparation à un examen (scolaire, professionnel, médical), gestion de la douleur… La sophrologie s’adresse à tous et permet à la personne d’acquérir des techniques simples à reproduire n’importe quand, n’importe où, et surtout lorsqu’elle en a besoin. L’idée étant d’amener la personne à développer ses ressources, ses capacités, pour faire face à une situation problématique pour elle.

Lors des séances, le sophrologue propose à la personne de pratiquer différentes techniques (mobilisant le corps, la respiration, le mental), en fonction des attentes de la personne. Commence alors la phase d’apprentissage où la personne devra reproduire chez elle dans un premier temps, les différents exercices afin de les intégrer et d’en tirer un maximum de bénéfices. Le sophrologue pourra alors lui proposer différents supports pour lui permettre de renforcer les apprentissages (supports papier, audio).

Le sophrologue vise l’accompagnement vers l’autonomie de la personne. L’objectif du sophrologue est alors de permettre à chacun de pratiquer la sophrologie en toute autonomie, partout et dans toutes les circonstances.

En fonction de la thématique, le nombre de séances peut être variable, allant de 3 à 10 séances. Durant celles-ci, le sophrologue proposera un protocole adapté et individualisé afin de répondre aux objectifs fixés avec la personne. Au fur et à mesure que la personne répète les techniques apprises, elle sera à même de les reproduire en réponse à des sensations de stress, d’angoisse ou encore de douleurs. Le but étant d’amener la personne à « répondre » autrement aux situations anxiogènes ou problématiques pour elle.

Etre sophrologue est un métier à part entière, avec ses spécificités et ses techniques dont l’objectif est d’accompagner les personnes vers un mieux-être.

La pratique de la sophrologie nécessite de la répétition et une certaine régularité afin d’en tirer les bénéfices escomptés. Au départ, la personne devra se mobiliser pour pratiquer. Au terme de quelques semaines de pratique, certaines techniques seront suffisamment intégrées pour être automatisées. Les changements opérés chez la personne se veulent donc progressifs.

Les sophrologues consultent en cabinet, en association, en entreprise ou en institution, ils travaillent seul, dans des lieux propices à la détente.

  • Les séances durent entre 30 minutes et une heure et demi, selon le type de population concerné et la forme d’intervention (pour les enfants par exemple, les séances seront plus courtes).
  • Les séances peuvent être individuelles ou en groupe.
  • En institution, une indication est posée et discutée avec l’équipe pluridisciplinaire, en accord avec le patient, et s’inscrit dans une prise en charge globale. -Diverses structures font appel aux sophrologues : foyers d’accueil, foyers de vie, hôpitaux publics et privés, maisons de retraite, EHPAD, associations de loisirs…
  • En libéral, les consultations individuelles sont généralement issues d’une démarche volontaire de la personne. Une prise en charge à domicile est aussi possible.

Le sophrologue permet avant tout à la personne de s’octroyer du temps, pour être avec elle-même et prendre soin d’elle

Tony FOLLIN, Sophrologue 
Centre médical François 1er,
132 Boulevard François 1er,
76600 LE HAVRE
06 73 04 88 49

 

image_pdfimage_print