L’Equipe Mobile d’Intervention de Crise constitue depuis le 1er Juillet 2020 une nouvelle unité de consultation de psychiatrie adulte ouverte sur la ville, au sein du Groupe Hospitalier du Havre.

Cette équipe intersectorielle, pluridisciplinaire (psychiatres, psychologue et infirmiers) et mobile propose après un appel téléphonique reçu sur une ligne dédiée, une intervention psychiatrique rapide, brève et intensive du lundi au vendredi de 9h à 20h.

Pourquoi cette création ?

C’est le contexte, ces dernières années, d’une sur-occupation des lits de l’ensemble de l’Hôpital Pierre Janet et tout particulièrement de l’Unité d’Accueil et de Crise (UAC), les urgences psychiatriques situées à l’hôpital Pierre Janet; et le constat d’un accès aux soins psychiatriques difficile, limité pour les premières demandes sur le territoire havrais (ce en dehors des situations de grande précarité ou d’exclusion déjà prises en charge par l’Equipe Mobile Précarité Santé Mentale (EMPSM) ou des situations prise en compte et en charge par l’Equipe Mobile de Psychiatrie pour Personnes Agées (EMPPA)), qui ont amené à la mise en place de ce projet.

En effet ce projet voulait répondre aux difficultés suivantes:

  • Engorgement de l’UAC : tension capacitaire tant au niveau de la sur-occupation des lits, que du délais d’attente en consultation d’urgences – Et difficulté pour certain usager de venir consulter sur l’hôpital Pierre Janet, parfois source de représentations négatives pour la population havraise.
  • Manque de lisibilité de l’offre de soins psychiatriques : Difficultés et repérage par les usagers, les partenaires médicaux, médico-sociaux, de qui solliciter pour être accompagné et obtenir un échange, un avis spécialisé rapide autre qu’en orientant sur les urgences psychiatriques.
  • Absence d’accès aux soins pour les personnes non connues de l’hôpital Pierre Janet présentant une souffrance psychique importante, aiguë, n’exprimant pas nécessairement une demande de soins ou d’aide autre que par des alertes faites à l’entourage, voire recluses au domicile, et s’opposant à venir consulter par eux même sur les urgences psychiatriques.

 Ces situations de crises, d’impasses ressenties par l’entourage et le médecin traitant, qui de par leur intensité ne justifient pas un recours aux dispositifs d’urgence (pompiers ou SAMU), constituent « des urgences relatives », qui si elles ne sont pas prises en compte peuvent conduire à majorer le vécu d’urgence et réaliser une escalade dans la symptomatologie…

Ainsi une motivation partagée à sortir de cette crise de tension capacitaire tant dans le Projet Médico Soignant (PMS) du pôle de psychiatrie du GHH établi en 2018, que dans celui du Projet Territorial de Santé Mentale (PTSM) Le Havre réalisé entre le GHH et les partenaires médico-sociaux en 2019 a émergé, et porté par le GHH et un redéploiement du personnel de l’unité d’accueil crise, l’EMIC a été créée.

Ainsi nos objectifs :
  • Répondre rapidement en prenant en compte et/ou en charge l’urgence psychiatrique relative sur le territoire havrais.
  • Apporter une réponse adaptée aux demandes des familles avec un travail contextuel les incluant et prenant en compte leur souffrance et difficulté
  • Aller vers les primo-accédants qui ne sont pas nécessairement dans une demande de soins formulée et ainsi d’en faciliter l’accès (prévention secondaire).
  • Prévenir la crise, ou en cas de crise et d’urgence, d’au mieux la déconstruire de manière à diminuer le recours aux appels SAMU, pompiers, aux urgences psychiatriques et aux hospitalisations qui présentent toujours une dimension traumatique d’autant plus si elles sont sans consentement, mais aussi de favoriser l’adhésion aux soins.
  • D’améliorer la prise en compte et en charge de l’urgence psychiatrique sur le territoire Havrais, en régulant mieux les accueils aux urgences et en développant des alternatives à l’hospitalisation tant en amont des demandes, qu’en aval au décours des courtes hospitalisations afin d’amener une meilleure continuité des soins et fluidifier le parcours patient, pour éviter répétition et multiplication des hospitalisations (prévention tertiaire).
Comment ?

Les Modalités d’accès aux soins  : La Population cible :

  • Tout usager adulte âgé de 18 ans ou plus et/ou son entourage familial/aidants
  • Domicilié sur le territoire suivant: Le Havre et ses communes limitrophes: Harfleur, Gonfreville-l’Orcher, Montivilliers, Sainte-Adresse, Octeville-sur-Mer, Fontaine-la-Mallet.
  • Non connu / non suivi de la psychiatrie et/ou perdu de vue depuis plus de deux ans.
  • Dont la problématique principale n’est pas celle de l’addictologie, ni celle de la précarité ou des personnes âgées (>65ans) (réseaux déjà existants).

Les Modalités d’interventions:

  • L’équipe est disponible du Lundi au Vendredi de 9h à 20h.
  • Le premier temps repose sur une régulation téléphonique: prise en compte immédiate de la première demande qu’elle soit formulée directement par l’usager, par son entourage familial, son médecin traitant, ou partenaires médico sociaux

Au téléphone, le professionnel de l’EMIC prend en compte la situation de crise, il  peut alors réorienter ou proposer une intervention.

  • Intervention rapide suivant la demande (<4jours):
    • consultation sur l’Hôpital G.Flaubert, site extérieur à l’hôpital Pierre Janet.
    • ou intervention à domicile en présence du demandeur et du patient.
    • ou entretien conjoint avec le médecin traitant, le partenaire médico social sur le lieu d’exercice de ce professionnel (mobilité)
  • La première rencontre aura lieu en binôme soignant infirmiers ou médecin-infirmier/psychologue-infirmier, son objectif: accompagner à formuler une demande avec l’ensemble des acteurs, puis par la suite avec la personne en souffrance seule.
  • De là, définition du cadre d’intervention : une intervention brève (1mois maximum) pour définir la crise, et mettre en place les outils pour la résoudre, l’accompagner.
  • Le cadre d’intervention brève créative associe un travail pluridisciplinaire (infirmier, médical, psychologue) et contextuel avec une participation active de l’entourage, des partenaires et acteurs de soins pour si il est nécessaire orienter au décours de cette courte intervention et introduire des soins spécifiques, optimisés, ambulatoires.
Les Lieux de nos interventions :
  • Pavillon Launay, Hôpital Gustave Flaubert, 2ème étage au sein de l’espace dédié aux équipes mobiles du pôle de psychiatrie.
  • A l’extérieur  : domicile du patient, cabinet médical…
En conclusion,

L’EMIC se veut disponible pour articuler toute prise en charge de crise, urgence relative et ce dans les meilleurs délais. Tout médecin libéral en difficulté avec une situation psychiatrique complexe jamais prise en charge peut la solliciter.

Depuis notre ouverture, force est de constater que l’adressage par les médecins traitants pour une première prise en charge en psychiatrie s’accroit, et ce d’autant plus avec les conséquences de la crise sanitaire sur la santé mentale de la population havraise.

Les motifs de prises en charge sont, avant tout, pour des sujets jeunes (<45ans), au décours de crises suicidaires et/ou souffrant de troubles anxieux, dépressifs.

Nous avons à cœur de développer un travail en collaboration avec les médecins traitants tant en amont qu’en aval, les mettant au centre de la prise en charge du patient dans leur fonction de médecin traitant.

Conctact
  • Équipe Mobile d’Intervention de Crise – Hôpital Gustave Flaubert – Pavillon Launay 2e étage
  • 02 32 73 36 88  – 06 16 56 34 79
  • emic@ch-havre.fr

Dr Lucie LAVENU-DELISLE, Psychiatre, Praticien Hospitalier, Médecin responsable des Urgences Psychiatriques (UAC), Hôpital Pierre Janet, Le Havre et de l’Equipe Mobile d’Intervention de Crise (EMIC), Hôpital Flaubert, 

image_pdfimage_print