La RAAC (Réhabilitation Améliorée Après Chirurgie) est un ensemble de mesures pré, per et post opératoire dont le but est de diminuer l’agression chirurgicale et d’améliorer les suites opératoires. Ce type de prise en charge est en réalité un « parcours de soins » qui nécessite deux impératifs : Un esprit d’équipe (qualité des soins) et l’adhésion active du patient (« patient acteur »). Ces deux paramètres vont permettre d’envisager le raccourcissement du séjour hospitalier et l’amélioration des suites post opératoires (convalescence, qualité de vie, confort, diminution des complications médicales).  A la différence d’un mode d’hospitalisation ambulatoire, nous évoquons ici un « parcours patient » ou « un chemin clinique » RIGOUREUX qui s’adresse, en général, à la réalisation de chirurgies majeures (colorectale, gastrique, hépatique, prothèse de hanche et de genou, thoracique, rénale, gynécologique carcinologique, etc…).

Le service de Chirurgie Orthopédique & Traumatologie s’est équipé d’une large gamme d’attelles de cryo-compression active nouvelle génération « SQUID Compression » (épaule, hanche/cuisse, genou, cheville/pied). Cet appareillage permet de réaliser dans le même temps, deux actions particulièrement indiquées en traumatologie et dans la période post opératoire, de manière à améliorer l’analgésie : le froid et la compression.

– La cryothérapie est obtenue grâce à une poche de gel glacée, dans des enveloppes anatomiques, adaptées à chaque partie du corps.

– La compression (30, 50, 70 ou 85mmHg), quant à elle, permet d’accentuer la pénétration du froid dans les tissus, d’épouser de façon optimale le membre traité et d’exercer un effet pompe, drainant et accélérant le rétablissement des circuits lymphatiques et sanguins.

 

Cet appareillage permet d’améliorer substantiellement la prise en charge post opératoire des patients en agissant sur :

1) la douleur : il permet souvent de se dispenser de l’utilisation de cathéters ou de morphine, allège ainsi le protocole antalgique et permet au patient de récupérer plus vite.

2) le saignement : pas de sang dans le drain lors de l’utilisation du SQUID COMPRESSION, donc recours au drain moins fréquent/ moins nécessaire et réduction potentielle du nombre de transfusion.

3) L’œdème : permet un drainage très efficace de l’œdème qui permet une récupération fonctionnelle plus rapide.

Ainsi, l’utilisation de cet appareil s’inscrit dans une nouvelle dynamique nationale de protocoles chirurgicaux appelés « RAAC ». Le patient bénéficie d’une hospitalisation plus confortable et d’une durée de séjour réduite limitant les risques de complication. Elles s’appliquent pour tous types d’intervention chirurgicale. Le patient joue un rôle déterminant, et devient acteur de ses soins : avant l’intervention, lors du séjour à l’hôpital et à sa sortie, avec le retour au domicile. Ces attelles s’intègrent ainsi dans nos process de Récupération Rapide Après Chirurgie (RRAC) afin de maîtriser encore un peu plus les suites post-opératoires immédiates des patients opérés (coiffe des rotateurs, PTH, PTG, ligamentoplasties, traumatologie des membres et du sportif). Avec les techniques chirurgicales mini-invasives, ce sont ces process RRAC qui nous ont permis de réduire grandement nos durées moyennes de séjours et de réaliser une part importante de ces interventions en ambulatoire (Notre taux d’activité de chir. ambulatoire Ortho-Traumato a progressé de 36% en 2015 à 41% pour le premier semestre 2017.) tout en poursuivant l’amélioration des résultats pour les patients.

Dr Simon MOUCHEL Chirurgien en orthopédie et traumatologie, GHH

 

 

image_pdfimage_print