Introduction : Les écrans sont devenus omniprésents dans les foyers avec une exposition dès le plus jeune âge alors que les dernières études tendent à démontrer l’apparition de troubles neuro-développementaux, du comportement, du sommeil ou encore une augmentation de l’obésité chez les enfants exposés précocement aux écrans. Des recommandations sont émises par les sociétés savantes depuis plusieurs années à ce sujet visant à limiter ce temps d’écran et à accompagner l’usage de ces écrans.

Objectif : L’objectif de cette étude a été de déterminer le temps réel d’exposition aux écrans des enfants âgés de 3 à 6 ans.

Méthode : Une étude quantitative a été réalisée dans les 6 écoles maternelles de Caucriauville en septembre 2019. Des questionnaires papiers en français et en anglais ont été distribués aux parents par les professeurs des écoles.

Résultats : 363 questionnaires valides ont été recueillis sur les 880 questionnaires distribués.

Concernant le temps d’écran : 46,3 % des enfants regardent plus de 1 heure les écrans les jours d’école et 75,2% les jours sans école. Le temps moyen d’écran est au minimum de 53 minutes les jours avec école et de 92 minutes (soit 1 heure et 32 minutes) les jours sans école.

Plus en détail sur une journée d’école, 90,4% des enfants ne regardent pas ou peu les écrans le matin. Le temps le plus important d’écran est en rentrant de l’école et enfin 25,3% des enfants regardent les écrans avant de dormir.

L’utilisation de la télévision prédomine les autres écrans avec 64,5% d’utilisation les jours avec école et 86,8% les jours sans école.

Concernant les habitudes dans les foyers : 25,3% des enfants possèdent un écran dans leur chambre. 61,2 % des enfants prennent leur repas devant la télévision. Dans 33,3% des foyers, la télévision est allumée en continue dans la journée. 56,8% des parents ont pour habitude de prêter leur smartphone à leur enfant afin de les faire patienter.  35,3% des enfants regardent les écrans seuls et dans 52,9% des cas il s’agit de programmes dit inadaptés à leur âge.

Concernant le ressenti des parents : 37,7% des parents estiment que leur enfant passe trop de temps devant les écrans et 51,2 % souhaitent être mieux informés à ce sujet.

Conclusion : Cette étude à l’échelle du quartier de Caucriauville a mise en évidence une exposition inadaptée aux écrans chez les enfants de 3 à 6 ans, non conforme aux recommandations, que ce soit en termes de temps passé devant les écrans mais aussi de l’usage qui est fait de ces écrans. Une information des parents et du grand public doit être réalisée par les professionnels de santé et relayée à plus grande échelle par les pouvoirs publics avec des campagnes de sensibilisation.

Julie MALO, termine son internat tout début novembre, et a pour projet d’effectuer des remplacements au Havre

Lire l’intégralité de la thèse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

image_pdfimage_print