Étude qualitative par Focus Groups auprès de médecins généralistes de la ville du Havre

Par Liliane MURERA – 2018

Résumé : Pendant les dernières décennies le diabète de type 2 est devenu une épidémie mondiale avec une prévalence qui ne cesse d’augmenter. En France, les immigrés nord-africains sont particulièrement touchés par cette pathologie.Objectif : Recueillir des difficultés rencontrées par les médecins généralistes du Havre dans la prise en charge des patients diabétiques de type 2 immigrés originaires d’Afrique du Nord et discuter des pistes d’amélioration des pratiques.
Méthode :
Étude qualitative par focus groups. Quatre focus groups ont été organisés entre avril et juin 2018 rassemblant au total 26 médecins généralistes.
Résultats :
Les médecins ont émis le constat d’une prise en charge des patients diabétiques immigrés originaires d’Afrique du Nord non optimisée du fait de nombreux obstacles. Les difficultés rencontrées par les médecins généralistes concernaient la mise en place des mesures hygiéno-diététiques, les représentations du diabète des patients, la gestion de la période du Ramadan et l’organisation de la continuité des soins lors du retour temporaire des patients dans leur pays d’origine. Les médecins interrogés ont dit ne pas parvenir à adapter leur prise en charge du fait d’une connaissance insuffisante de la culture et du mode de vie du patient différents de leurs référentiels et du fait d’une consultation de médecine générale laissant peu de place à une prise en charge d’une telle complexité. Les propositions d’amélioration reposaient sur une amélioration de l’offre d’éducation thérapeutique au sein de structures ambulatoires de proximité basées sur une collaboration interprofessionnelle pour une prise en charge globale et adaptée aux différences culturelles. D’autres propositions concernaient la réorganisation de l’activité du médecin généraliste afin de libérer plus de temps pour l’éducation du patient. Des outils pratiques qui pourraient améliorer la prise en charge diététique et les aider à aborder les différences culturelles ont été proposés. Des mesures politiques et de santé publique pour améliorer les stratégies préventives dans cette population ont été mises en avant.
Discussion :
Devant le constat d’une prévalence élevée du diabète de type 2 dans la population des immigrés originaires d’Afrique du Nord avec un équilibre glycémique insuffisant, des stratégies de prise en charge prenant en compte la dimension culturelle des patients sont nécessaires. Ces stratégies devraient être centralisées par le médecin généraliste qui est le premier recours de ces patients. Des stratégies de santé publique orientées sur la prévention des facteurs de risque du diabète dans cette population pourraient venir en renfort de la prise en charge médicale.

ACCÉDER A LA THÈSE

image_pdfimage_print