Les élections de nos représentants à l’Union Régionale des Professionnels de Santé se tiendront uniquement par voie électronique du 31 mars au 7 avril. Pour voter vous devez vous connecter sur le site : https://elections-urps.sante.gouv.fr/pages/communication/index.htm muni de votre identifiant (reçu par courrier), de votre numéro du conseil de l’ordre et de votre téléphone portable pour reporter le code de sécurité que vous recevrez lors de la procédure du vote. Si vous n’avez pas reçu votre identifiant, Il sera possible quand le vote sera ouvert (du 31mars au 7 avril) de le récupérer sur ce même site.

 Les URPS représentent les professionnels de santé libéraux en fonction de leur secteur d’activités. Il existe une URPS par région et par profession de santé : Médecins, Kiné, Infirmiers… il existe ainsi des URPS médecins mais aussi pharmaciens, infirmiers, dentistes, kiné, etc. Pour les médecins, les URPS font suite aux URML (Union régionale des médecins libéraux) elles se composent de 2 collèges : médecins spécialisés en médecine générale et médecins spécialistes. En Normandie nous élirons 15 représentants dans chaque collège. Soit 30 représentants au total.

Les URPS ont pour mission de contribuer à l’organisation et à l’évolution de l’offre de santé au niveau régional et notamment à la préparation du projet régional de santé et à sa mise en œuvre.

Les élections aux URPS sont donc très importantes car elles désignent dans chaque région nos représentants auprès de l’ARS et elles vont définir le poids de chaque syndicat pour négocier la convention nationale avec la CNAM qui régit les liens entre elle et la médecine libérale.

Plus la participation au vote sera forte plus vos représentants auront de poids dans les négociations avec nos tutelles.

Il ne vous reste plus qu’à voter !

D’ores et déjà nous pouvons souhaiter bon courage à nos futurs représentants qui devront en Normandie, avec l’ensemble des médecins normands, faire face au vieillissement de la population, à un indice de mortalité supérieure à la moyenne nationale (surtout dans l’agglomération du Havre) et à une démographie médicale insuffisante.

Dr Marc MIGRAINE

image_pdfimage_print