Les cornets inférieurs sont faits d’une armature osseuse enroulée sur elle-même et recouverte d’une muqueuse érectile qui se dilate (vasoconstriction) et se rétracte (vasoconstriction) toutes les 3 à 5 heures. C’est le CYCLE NASAL qui permet de réchauffer et humidifier l’air inspiré.

Le dérèglement de ce cycle entraîne une augmentation du volume de la muqueuse des cornets.

Les causes sont multiples : rhinite virale banale, allergie, inflammation d’origine diverse …

La RHINITE VASOMOTRICE ou RHINITE IDIOPATHIQUE résulte d’un dérèglement de ce système vasomoteur. La cause exacte n’est pas connue. On l’appelle également : rhinite chronique hypertrophique ou rhinite chronique obstructive. Elle se traduit par une OBSTRUCTION NASALE qui peut être permanente ou à caractère positionnel (le plus souvent en décubitus latéral) ou à bascule. Le diagnostic se fait facilement par un test aux vasoconstricteurs : l’application locale d’un vasoconstricteur entraîne une diminution significative de la taille du cornet inférieur par rétraction muqueuse.

 LA TURBINOPLASTIE INFÉRIEURE DE RÉDUCTION PAR RADIO FRÉQUENCE :

  •  principe :  la radiofréquence entraîne une destruction partielle profonde du cornet inférieur par friction ionique (avec une température maximum de 85°C). Elle respecte la muqueuse du cornet.
  • la technique : le geste peut s’effectuer sous anesthésie locale. Le plus souvent, il est pratiqué sous anesthésie générale et en chirurgie ambulatoire. On introduit une pointe (mono ou bipolaire) dans le cornet inférieur. La radiofréquence induit une rétraction tissulaire profonde et sous muqueuse. Le geste doit respecter la tête du cornet inférieur, siège de récepteurs sensoriels sensibles au flux aérien ; l’atteinte de ces récepteurs entraînant un obstruction nasale paradoxale.
  • avantages : c’est surtout l’absence de croûte car la muqueuse nasale est respectée.
  • inconvénients : le geste peut parfois être légèrement hémorragique.  De façon habituel, il ne nécessite pas de méchage. Plus rarement, il peut générer une sécheresse nasale temporaire, à traiter par des soins locaux :  lavage et humidification. Et il doit toujours être limité à un cornet, généralement le cornet inférieur qui est le plus volumineux.
  • résultats :
    • La respiration nasale est améliorée dans 91 % des cas en post opératoire immédiat, 82 % à court terme (4-9 mois) et 78 % à long terme (21- 30 mois). (4)
    • En comparant la radiofréquence versus résection osseuse chirurgicale, le résultat est significativement meilleur en termes d’obstruction nasale et d’écoulement, avec moins d’effets indésirables (croûtes, nez sec). (1)

La radiofréquence a supplanté les autres techniques :

  • La cautérisation à la pointe ou à la bipolaire, à l’origine de croûtes
  • la turbinoplastie chirurgicale avec résection osseuse (risque de rhinite atrophique, voire ozène et syndrome du nez vide)
  • la turbinoplastie partielle (risque hémorragique et croûtes)

En pratique : La turbinoplastie bilatérale inférieure de réduction par radiofréquence :

  • Dans la rhinite chronique obstructive : indication posée après test aux vasoconstricteurs
  • Geste toujours limité à un cornet par fosse nasale
  • Suites habituellement simples et bon résultat à court et moyen terme pour les symptômes nez bouché et parfois ronflement
  • Peut être renouvelée dans le temps

   

Dr Pierre-Yves LIENHARDT, Service ORL GHHavre

 Bibliographie :

(1)  Bakshi,S.S.,Shankar Manoharan,K., & Gopalakrishnan,S.(2017). Comparison of the long term efficacy of radiofrequency ablation and surgical turbinoplasty in inferior turbinate hypertrophy : a randomimized clinical study. Acta Oto-Laryngologica

(2) Karakaya,N., Gur,M.,Kilicaslannn,S .,Kantarcioglu,E., Yagiz,O., Arslan,I.,&Uluyol,S.(2015). Radiofrequency thermal ablation versus bipolar electrocautery  for the treatment of inferior turbinate hypertrophie : comparaison of efficacy and postoperative morbidity. International Archives of Otolrhinilaryngology

(3) Bergmark,R.W.,& Gray,S.T. (2018). Surgical management of turbinate hypertrophie. Otolaryngologic Clinics of North America.

(4) Garzaro M, Pezzoli M, Landolfo V, et al : Radiofrequency inferior turbinate reduction : Long- term olfactory and functional outcomes. Otolaryngol Head Neck Surg 146(1):146-150,2012

image_pdfimage_print