Une convention conclue entre les kinésithérapeutes libéraux de la clinique du Petit-Colmoulins de Harfleur et l’équipe féminine de handball du HAC (Havre Athletic Club) a permis à la clinique de réaliser les tests d’isocinétisme sur les athlètes. Une première très valorisante pour l’image de l’établissement de soins.

« Nous possédions déjà l’appareil nécessaire à la réalisation de ces tests, mais jusqu’à présent il n’était utilisé qu’en rééducation physique. Depuis cette convention avec l’équipe féminine de handball du HAC, nous l’utilisons aussi pour la préparation physique des sportifs de haut niveau. » Directeur de la Clinique du Petit-Colmoulins, à Harfleur, Nicolas-Pierre Poizat se félicite de cette possibilité donnée au HAC d’utiliser le matériel de son établissement, un geste qui lui permet de valoriser l’image de sa clinique.

Les tests d’isocinétisme sont réalisés une fois par an, au mois d’août, avant que la saison sportive ne débute. Ils aident à évaluer les capacités musculaires dynamiques (à savoir à déterminer si des déséquilibres musculaires latéraux ou des déséquilibres entre muscles antagonistes existent). « Ces tests sont très importants car leurs résultats permettent de mieux orienter la préparation physique des sportifs », explique Nicolas-Pierre Poizat qui dit « espérer que cette convention entre notre clinique et le HAC perdure puisqu’elle est satisfaisante pour les deux parties. »

Service Communication Groupe Ramsay Le Havre

image_pdfimage_print