Il fallait venir mercredi soir le 22 mai à l’école d’infirmière à la Grande CONCERTATION pour prendre conscience que ça bouge au Havre et alentour grâce à “SEXTANT 76”. 

Pas de panique, pour les absents, il faudra lire la prochaine newsletter du Stétho où tout sera dit ! Voici quand même quelques mises en bouche pour ne pas rater le train ou plutôt le bateau :

D’abord un rappel. “SEXTANT 76”, c’est du lourd ! Pour les mauvais esprits, c’est pas réservé aux plus de 60 ans et il n’y a rien de sexuel. Plus sérieusement, c’est une Association “1901” pluri-professionnelle (tous professionnels de santé) fédérée à partir du Havre et son territoire. Et tous ces gens là, ils réfléchissent ensemble sur des projets dans le domaine de la santé, utiles pour les patients, la collectivité mais aussi les professionnels soignants ! 

Ça tombe bien qu’au Havre, on ait déjà largué les amarres avant l’heure, le vent en poupe, car, c’est exactement ce qui aurait pu nous être imposé (par l’ARS) dans le cadre des CPTS sur le point d’éclore. Et en plus, avec Sextant 76 (ce sont des bons élèves), on devrait pas se perdre au large.

On retrouve au sein des différents groupes de travail de l’association, vos collègues déjà impliqués dans différents rôles et instances de la vie médicale et médico-sociale locale. Ils sont soutenus par le Havre Seine Métropole, l’AHFMC bien sûr, l’URML, les URPS ( infirmiers, kiné, pharmaciens) et sont ouverts à tous. Si vous souhaitez participer activement à l’un de ces groupes, n’hésitez pas à contacter Pascale Taillard (sextant76.asso@gmail.com)

L’idée, c’est d’imaginer ensemble la médecine de demain avant que d’autres ne le fassent pour nous ! 

Outre l’usine à idées que représente Sextant 76 , vous découvrirez le rôle opérationnel de la Plateforme Territoriale d’appui (PTA) administrée par l’association et coordonnée par Charline Lestrelin: une aide à la coordination pour vos patients vous posant des problématiques médicales ou médico-sociales complexes.

Les Groupes de travail dans le cadre de Sextant 76 sont au nombre de 4 :

Le premier groupe “Communication entre les professionnels de santé” a été présenté par Jérémie Choby et Elsa Fagot et a posé les bases de réflexion sur le DMP, les messageries sécurisées et la nécessaire convergence vers des outils d’échange d’info réellement communicants.

Le deuxième groupe “La prise en charge des Personnes âgées dépendantes” a été présenté par Xavier Lagarde. Après le rappel de notre fragilité démographique croissante (trop de patients âgés, pas assez de médecins), c’est pas les idées et les solutions qui manquent. Et pourquoi pas un carnet de santé gériatrique à l’image du carnet de pédiatrie, car l’outil de liaison sénior manque cruellement aux différents acteurs.  La mutualisation des compétences et la communication au plus près de la personne âgée dépendante s’organise avec la “MAIA Territoire Havrais” coordonnée par Azelia Yung.

Un troisième groupe sur “l’Education à la santé” représenté par Julie Hanchi se met en place pour proposer sur le territoire des actions communes d’information, puis un quatrième pour Les Soins non programmés présenté par Georges Volait a fait l’état des lieux de la problématique de la gestion des soins non programmés et de la continuité des soins dans notre contexte de pénurie médicale. Outil essentiel, la “régulation” ( le 116 117) marche bien au Havre mais va manquer de bras à brève échéance. Les pistes d’amplification horaire, de téléconsultation, de revalorisation de l’acte par une majoration MRT sont en cours de négociation. 

Un cinquième groupe de travail est en cours de constitution pour la télémédecine. Un gros sujet : la pénurie médicale actuelle ne doit pas nous conduire à brader les soins sur notre territoire. La télémédecine n’est il pas un bon outil de coordination et d’optimisation? Reste à savoir qui va le contrôler… et l’idéal pour que la communication fonctionne serait que les acteurs aient un outil compatible (le même?). Donc un gros travail d’évaluation par le groupe de travail, des différentes solutions existantes sur le marché: c’est ce qui est prévu jusqu’en octobre ! Deux solutions déjà opérationnelles de téléconsultations nous ont été présentées “Hopi médical” et “Thérap’e”.

Vous l’aurez compris, les maîtres-mots de cette soirée initiatrice étaient la COORDINATION et donc la COMMUNICATION. 

Dr Christophe JARDIN

 

image_pdfimage_print