L’AHFMC, une petite association éclatante, née il y a un demi-siècle, d’une idée : « Réunir les généralistes et les spécialistes, les hospitaliers et les libéraux, autour de journées de formations conviviales, pour se connaitre et mieux travailler ensemble »

En reprenant le flambeau, il y a 10 ans, il n’y avait qu’à appliquer ce programme fidèlement porté par tous les présidents précédents et un solide bureau.

Pourquoi éclatante ?

Tous ceux qui y travaillent vous le diront. On s’y sent bien. On y travaille dur, mais l’ambiance de travail et les résultats sont gratifiants. On peut y être secrétaire, formateur, organisateur, apporteur d’idées ou soutien moral. Chacun peut y apporter son talent, à sa mesure. Les réunions de travail y sont impressionnantes car on est tous différents, parfois opposés, et pourtant à force de s’écouter, de débattre, il en sort toujours des idées riches, innovantes, parfois éclatantes.

En 10 ans, l’AHFMC a continué son évolution avec des résultats qui ne manquent pas d’éclats :

  • La professionnalisation de la communication avec le passage des envois en papier pliés à la main à une newsletter de qualité, un site internet avec tous les topos, et un fichier envié.
  • De grandes soirées type « Quoi de Neuf » réunissant, jusqu’à 5 fois par an, 50 à 100 médecins, jusqu’en 2018. Les JMH, Journées Médicales continuant à rassembler environ 200 médecins.
  • Le gain précieux de notre liberté, et en particulier notre liberté financière. Il y a 10 ans, nous étions soutenus par l’hôpital et les laboratoires pharmaceutiques. La conjoncture les a obligés à réduire leurs aides. Il a fallu chercher, avec énergie, les financements auprès de multiples partenaires. Aujourd’hui, les finances sont saines et solides et permettent de continuer à monter des projets librement.
  • L’obtention de la reconnaissance DPC. Sur le plan financier, le DPC, c’est à la fois génial et détestable. Du jour au lendemain, les financements peuvent être suspendus pendant plusieurs mois, voire une année. C’est un peu l’ascenseur émotionnel, genre montagnes russes des émotions (on peut ne pas aimer !!). C’est une source de financement importante avec beaucoup de contraintes nous obligeant à la rigueur et à l’organisation de formations qui changent vraiment notre pratique. Une vraie révolution dans le domaine de la formation.
  • L’implication forte de tous les médecins qui s’investissent dans la formation. Aucun d’entre eux n’a jamais réclamé de rétribution. La récompense de leur important travail, c’est sans doute votre présence, votre attention et le plaisir de partager leur savoir au service des patients.

L’AHFMC, ce n’est pas que la formation, c’est aussi :

  • La création de grandes soirées, parfois géniales, avec des pièces de théâtre montées grâce à l’enthousiasme de Jacqueline Lefèvre et de tous nos confères qui s’y sont essayés, des soirées danse avec un animateur de talent et des soirées « fantastiques » qui permettent de nous retrouver  pour des moments délirants et conviviaux.
  • Le renouveau du Stétho grâce au financement de la Communauté Urbaine, du GHH, de l’HPE, de la Clinique des Ormeaux et de l’URML, ainsi que de l’incroyable travail de Carine  Brocard et Pascale Taillard, et de tous les médecins impliqués qui se sont révélées de vraies plumes. En un an, ce journal a déjà acquis 460 lecteurs.
  • La création de Sextant 76. Grace à notre liberté financière, nous avons pu soutenir le lancement de cette nouvelle association dont le défi est de taille. Comment prendre en charge l’ensemble des patients du territoire avec moins de médecins ou comment la liberté, la convivialité, et une bonne organisation peuvent régler des problèmes de santé semblant inextricables… D’ailleurs, on m’y a gardé une petite place au conseil d’administration, c’est peut-être reparti pour 10 ans de …….présidence … !

Voilà 10 ans, c’est le moment de passer le relais.

Ce furent des années très heureuses !

J’aurais voulu tous vous remercier individuellement car sans vous, sans l’ambiance Havraise, rien n’aurait été possible.

Tous ces projets, je les ai menés grâce au soutien sans faille de Elsa Fagot. C’est à l’unanimité qu’elle a été choisie comme la nouvelle présidente, par tous les membres du bureau

Bravo les Havrais, Bravo Elsa !

Dr Matthieu BLONDET

 

 

 

 

NDLR  :

En fait, on est vraiment triste que tu ne sois plus notre président, c’est une page qui se tourne. Et nous, on l’aimait bien cette page et on y serait restés volontiers !
 
image_pdfimage_print