C’est un outil de travail du service Santé, qui a UN objectif principal : réduire les inégalités sociales et territoriales de santé en priorisant des axes de travail forts avec les partenaires et en définissant ensemble les actions communes à mettre en place répondant à des objectifs partagés.

« Tout seul, on va plus vite, ensemble, on va plus loin », c’est l’adage qui pourrait s’appliquer au CLS ! 

Comment ?

En observant et en analysant les déterminants de santé de la population du territoire Le Havre Seine Métropole, puis en actionnant des leviers pour améliorer la santé globale des habitants.

De quoi parle-t-on vraiment avec les déterminants de santé ?

Plutôt que des mots, des images ! https://www.youtube.com/watch?v=Yrg9aPhBnTY

 

Les déterminants de santé sont les différents facteurs personnels, sociaux, économiques et environnementaux qui déterminent l’état de santé des individus ou des populations.

Ces facteurs agissent de façon variable, et les liens entre eux et la santé ne sont pas toujours facilement identifiables.

 Et dans les faits ?

  • Un diagnostic a été réalisé permettant d’avoir une vision éclairée des déterminants de santé.

Puis, 3 ateliers ont réunis des acteurs locaux (élus, établissements et professionnels de santé, associations, etc) pour confronter les données quantitatives aux ressentis de territoire et identifier les priorités.

  • Un COPIL réunissant l’ARS, La CPAM, la Région, le département, la direction générale de la communauté urbaine et l’élu communautaire en charge des questions de santé ont permis de valider les axes de travail dégagés lors des ateliers.

Ils sont au nombre de trois :

  • Accès à la santé pour tous
  • Comportements favorables à la santé
  • Environnement et cadre de vie
Un exemple concret :

La prévention et la prise en charge des cancers existent. Pour autant, les indicateurs sont assez mauvais sur le territoire (différentiel de mortalité par cancer de +22% pour les hommes et +10% pour les femmes sur le territoire), avec une surmortalité significative pour le cancer du poumon, des voies aérodigestives supérieures et la prostate.

Sur ce sujet, répondant à la fois à l’accès à la santé pour tous et aux comportements favorables à la santé, les acteurs réunis pourront envisager ensemble les besoins par rapport à l’existant puis imaginer une façon d’y répondre efficacement : en communicant autrement et mieux, en tentant d’étoffer l’offre de soins, en facilitant la prévention – les dépistages – la prise en charge précoce, etc ? Autant d’idées mais c’est l’ensemble des partenaires présents qui proposera une action concrète.

Et pour la suite, quel rôle des acteurs et rôle de la Communauté Urbaine ?

Les acteurs seront conviés par thème à travailler en petit groupe pour décliner ensemble des actions à mettre en place et définir le rôle de chacun, toujours sous le pilotage du coordinateur CLS de la communauté urbaine et en lien avec l’ARS.

Il s’agit d’actions concrètes qui devront être évaluées.

Le CLS est donc toujours en mouvement car les objectifs atteints en appelleront d’autres pour continuer à œuvrer.

Tout le monde n’est pas toujours concerné par toutes les thématiques. De la même façon, il existe déjà des actions sur le territoire qui pourront être amplifiées ou travaillées conjointement dans le cadre du CLS.

Un calendrier :

La signature du CLS devrait avoir lieu début d’année 2021 avec l’ARS et l’ensemble des partenaires pour un déploiement des actions sur 3 ans.

Nous comptons bien sûr sur votre expertise pour « aller plus loin » 

Shirley COUSSERGUES, Service Santé, Communauté Urbaine Le Havre Seine Métropole

 

 

image_pdfimage_print