La filière Endo LH continue à avancer sereinement avec des RCP mensuelles, incluant depuis 2 mois la participation des sages femmes. Les négociations avec les instances locales et régionales pour structurer cette filière sont toujours d’actualité. Nous espérons pouvoir vous en dire plus prochainement

En attendant, nous organisons une formation pour les sages femmes et les médecins traitants en collaboration avec l’Hôpital Monod le 6 juin, à 19h00, ouverte tant aux professionnels de l’hôpital qu’aux libéraux

L’endométriose est une maladie chronique de la femme jeune pouvant atteindre jusqu’à 10 % de cette population.

Le défi majeur pour améliorer la prise en charge de cette pathologie reste un diagnostic précoce. Or le délai entre l’apparition des premiers symptômes et le diagnostic est actuellement excessivement long, entre 6 et 10 ans. Plusieurs raisons expliquent ce retard :

  1. une physiopathologie mal connue ;
  2. l’hétérogénéité de la maladie (trois phénotypes) ;
  3. une association possible avec l’adénomyose (une pénétration des cellules endométriales dans le muscle utérin), elle-même responsable de douleurs et d’infertilité ;
  4. l’existence d’endométrioses asymptomatiques, notamment liée à une atteinte urétérale ;
  5. une présentation sémiologique des douleurs très variée : dysménorrhée, dyspareunie, douleurs pelviennes chroniques, troubles digestifs et/ou urinaires à recrudescence péri-menstruelle ;
  6. le caractère non spécifique des douleurs, dont aucune n’est pathognomonique de la maladie.
  7. la multiplicité des étiologies des algies pelviennes chroniques (diagnostic différentiel)
Afin de mieux aborder ces difficultés diagnostiques, il est essentiel, pour le soignant, de maîtriser 2 outils :
  • 🔧  Un interrogatoire bien mené qui permet de sélectionner les patientes à risque d’endométriose.
  • 🔧  Une feuille de route qui aide à définir les étapes des examens cliniques et radiologique pour les différentes situations .

Nous proposons ici un algorithme diagnostic inspiré des recommandations 2022 de la Société Européenne de Reproduction Humaine et d’Embryologie ( ESHRE)

Nous proposerons prochainement des questionnaires validés qui reprendront les éléments importants de l’anamnèse dans le cadre de l’endométriose.

Un des objectifs de notre association « Endo LH » est de fournir  les outils nécessaires aux professionnels de santé pour mieux diagnostiquer et prendre en charge l’endométriose sur notre territoire.

Nous vous tiendrons prochainement au courant de l’évolution du projet de construction de la filière endométriose.

Notez bien le prochain rendez-vous soirée Ville-Hôpital, le mardi 6 juin à 19 h à l’hôpital Jacques Monod – en salle Potée – qui portera précisément sur le thème de l’endométriose et également la PMA. (pas d’inscription préalable requise)

Dr Adnène TRIMECHgynécologue obstétricien GHH & libéral – Endo LH


A relire, sur le sujet, notre article du 29 novembre 2022

image_pdfimage_print