L’amygdalectomie partielle par radiofréquence, nouvelle technique chirurgicale en plein essor

Grace à l’amélioration des techniques chirurgicales, l’amygdalectomie partielle se développe à l’Hôpital Privé de l’Estuaire, établissement du Groupe Général de Santé. Situées de part et d’autre du voile du palais, les amygdales appartiennent au système immunitaire. Elles sont souvent hypertrophiques chez les enfants.

L’amygdalectomie, avec plus de 50 000 cas en France par an, est une des interventions les plus fréquentes chez les enfants. Les deux principales indications sont le syndrome d’apnée du sommeil  et les angines récidivantes (plus de 5 par an). Mais elle n’est pas sans conséquence puisqu’elle présente un risque hémorragique qui varie de 1 à 4% selon les équipes.

Une nouvelle technique se développe depuis quelques années : l’amygdalectomie partielle qui consiste à pratiquer une exérèse subtotale de l’amygdale par radiofréquence en laissant un reliquat postérieur contre les muscles.

  Les avantages:

  • une diminution importante des douleurs post opératoire permettant une reprise alimentaire normale en 3 à 5 jours (6 à 9 jours avec la technique classique)
  • le passage en chirurgie ambulatoire
  • la diminution de prise d’antalgiques post opératoire
  • la différence significative de risque de saignement post opératoire : de 0 à 1.7% selon les auteurs alors qu’elle peut concerner jusqu’à 6.8%  des cas lors de la technique classique.

Les bénéfices obtenus sont les mêmes que pour la technique conventionnelle, la seule contrainte étant le risque de repousse à minima du tissu résiduel contraignant à une surveillance  des patients sur du plus long terme

Cette nouvelle technique présente de nombreux avantages mis en évidence par de nombreuses études évaluant les bénéfices et les risques chirurgicaux en comparaison avec la technique conventionnelle.

 

 Dr Katell RUELLAN, ORL (HPE)

 

 

Références bibliographiques :

Tonsillotomy : facts and fiction. JP.Windfuhr, K.Sarva, JD.Dahm, JA.Werner.  Eur Arch Otorhinolaryngol (2015) 272 :949-969

Risk of reoperatiion after tonsillotomy versus tonsillectomy : a population based cohort study. Odhagen E, Surnnergren O, Hemlin C, Hessen Soderman AC, Ericsson E, StalforsJ. Eur Arch Otorhinolaryngol 20.16 : 273(10) :3263-8

image_pdfimage_print